Un auteur de la Revue Jules Verne : Jean Chesneaux (1922-2007)

Publié le par rjv

 jean-chesneaux-jp-copie-1.jpg (c) Greenpeace

Biographie (sources Wikipedia + compléments)

Historien et militant politique et associatif, Jean Chesneaux est né le 2 octobre 1922 à Paris.

Spécialiste de l'Asie orientale (notamment du Viêt Nam et de la Chine), il a été professeur à l'Université Paris Diderot et à l'École des hautes études en sciences sociales. Plusieurs publications témoignent de son activité d'universitaire, citons notamment son étude sur Sun Yat-sen, considéré comme le « père de la Chine moderne », écrite en 1959 et rééditée en 1982.

De par ses engagements, Jean Chesneaux a été un témoin de son siècle. Il fut membre du PCF jusqu'en 1969. Il faisait preuve d'une grande culture, et ses centres d'intérêt étaient divers. Mais il fut également avec des personnalités comme Léon Vandermeersch et Jean-Luc Domenach un partisan de ce « maoïsme français » qui a nié obstinément les crimes du président Mao et de la Révolution culturelle et qui a empêché entre autres choses Simon Leys d'enseigner en France.

Passionné de science-fiction, il publie en 1971 un livre intitulé Jules Verne, une lecture politique, qu'il refondra sous un nouveau titre trente ans plus tard. Il écrira également plusieurs articles sur George Orwell en 1984. Le titre qu'il choisit pour l'édition anglaise de son livre Modernité-Monde fut Brave Modern World, allusion transparente à l'ouvrage célèbre de Aldous Huxley Le meilleur des mondes (en anglais Brave New World).

Dans les années 1970, il s'intéresse particulièrement aux luttes contre le projet d'extension du camp militaire du Larzac, comme en témoigne un recueil de bandes dessinées dont il fut initiateur, En avant vers de nouvelles aventures.

Dans les années 1980, il publie deux ouvrages sur la « modernité » (De la modernité en 1983 puis Modernité-Monde en 1989), qui l'amènent à s'intéresser aux évolutions de la technique. Il collabore également à la revue Terminal 19/84, qui étudie l'informatisation de la société.

Lié d'amitié avec François Partant, il fut l'un des premiers à diffuser et à vulgariser ses thèses. Il publie de nombreux articles sur les problèmes Nord-Sud et liés aux questions de développement. Tout particulièrement, le rôle de la France dans la région de l'océan Pacifique retient son intérêt ; il publie quatre livres sur le sujet (Transpacifiques en 1987, La France dans la Pacifique en 1992, Tahiti après la bombe en 1995, et After Moruroa - France in the South Pacific en 1998).

Il a été président de Greenpeace France de 1997 à 2004. Plus récemment, il a également été membre du conseil scientifique d'Attac et membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de non-violence et de paix.

 

Il est décédé le 23 juillet 2007, à Paris.

Bibliographie

  • Les sociétés secrètes en Chine, Julliard, 1965.
  • L'Asie orientale aux XIXe et XXe siècles, PUF, 1966.
  • Jules Verne, une lecture politique, Maspero, 1971.

lect-pol.jpg

  • Le Viêt Nam, François Maspero, 1972.
  • Le mouvement paysan chinois 1840-1949, Le Seuil, 1976.

mouvement.jpg

  • Du passé, faisons table rase ? A propos de l'histoire et des historiens, Maspero, 1976.

du-passe.jpg

  • Le PCF, un art de vivre, Maurice Nadeau, 1980.
  • En avant vers de nouvelles aventures. Dix années de luttes populaires en bandes dessinées, (en collaboration), Millau, ed. Larzac université, 1980.
  • Sun Yat-Sen, Bruxelles, Editions Complexe, 1982.
  • De la modernité, La Découverte, 1983.
  • Transpacifiques, La Découverte, 1987.
  • Modernité-Monde. Brave Modern World, La Découverte, 1989.
  • La France dans la Pacifique. De Bougainville à Moruroa, (en collaboration avec Nic Maclellan), La Découverte, 1992.
  • Tahiti après la bombe : quel avenir pour la Polynésie, L'Harmattan, 1995.
  • Habiter le temps, Bayard Culture, 1996.
  • After Moruroa - France in the South Pacific (with Nic Maclellan), Ocean Press, 1998.
  • Carnets de Chine - Voyager Avec, Quinzaine Littéraire/Louis Vuitton, 1999

carnet-de-chine.jpg

  • Le Mouvement ouvrier chinois de 1919 à 1927, Ecole des hautes études en sciences sociales, 1999.
  • L'art du voyage Un regard plutôt politique sur l'autre et l'ailleurs, Bayard Culture, 1999.

art-du-voyage.jpg

  • Jules Verne, un regard sur le monde, Bayard, 2001.

un-regard.jpg

  • L'engagement des intellectuels 1944-2004, Itinéraire d'un historien franc-tireur, Bibliothèque historique, Privat, 2004.

intelle.jpg

 

LIENS :

 

http://www.greenpeace.org/france/news/deces-jean-chesneaux

http://www.rue89.com/chinatown/jean-chesneaux-1922-2007-sinologue-et-militant

http://temporalites.revues.org/index158.html

http://www.france.attac.org/spip.php?article7304

 

 

 

Ce document provient de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Chesneaux ».

Commenter cet article

Pr E ???? F d' E 19/01/2011 22:17


Tout cela est fort intéressant, cher Alexandre...

Mais quand on voit que les dernières revues commandables au CIJV sont celles de 2009...........

Vous allez me dire que vous allez faire un rappel, que tout va s'arranger...etc..
Et bien, non...
Trop, c' est trop...
Saumet avait raison...
Il faut dissoudre et tout refaire.Rien n'est à sauver là-bas.
La réforme de l'intérieur, c'est du pipeau.

Désolé...mais c'est mon opinion.

E ???? FRIEDRICH D ' ELBING.


rjv 20/01/2011 17:04



Bonjour, c'est votre opinion et je la respecte. Non je ne ferai pas de rappel car je n'y peux rien ! Moi je continue à mener ce pour quoi je me suis engagé, j'essaie de faire vivre l'esprit d'un
auteur que j'admire ; je me suis investi dans cette revue qui malheureusement n'en fini pas de sortir (mais elle ne va pas tarder...) et je veux me placer loin des discordes (je ne m'y suis
malheureusement que bien trop engagé !). Cordialement, cher E... toujours bien mystérieux !