Complément d'articles : Sur les pas de Jules Verne à… Edimbourg, 1ère partie, par Alexandre Tarrieu

Publié le par rjv

Voici la version intégrale de l'article publié, faute de place, de manière tonquée, dans le n°32 de la Revue Jules Verne

 

Sur les pas de Jules Verne à… Edimbourg

 

 

            Jules Verne comme guide touristique. C’est avec Voyage à reculons en Angleterre et en Ecosse[1] sous le bras ou plutôt dans le sac que nous avons décidé, mon épouse et moi, de faire un séjour à Edimbourg. A pied de l’aéroport jusqu’en ville, sous un soleil radieux, haletant, et après découverte d’un confortable « chez l’habitant », nous partîmes sur les pas de Jules V…ou, soyons honnête, de son équivalent littéraire, Jacques Lavaret, que son ami Jonathan Savournon (Aristide Hignard)  accompagnait, dans Edimbourg. De qui jouions nous les rôles, je vous le laisse à votre guise…

            Chapitre XIX ! : « Arrivée à Edimbourg » : « ils se firent conduire à Lambret’s hotel, Prince’s street[2] ; des rues larges, mais peu éclairées, accusaient des pentes assez rapides. La rue du Prince apparut avec des maisons peu élevées sur la gauche, sur la droite, la grille d’un vaste jardin, et de hautes masses perdues dans l’ombre. » Où es-tu Lambret’s hotel ? Où es-tu ? Lambret’s hôtel n’est plus ! L’hôtel était situé à la jonction entre Prince’s street et la rue de la gare. Son propriétaire était Nicolas Lambré. Il a disparu lors de la conversion de Prince’s street en espace commercial.[3]



 

Princes-street-1.JPGPrinces street aujourd’hui.

« […] Prince’s street, large et magnifique rue, s’étendait sous ses yeux ; à droite, un monticule fort élevé, au pied duquel s’étendait de magnifiques jardins, supportait sur sa crête le château d’Edimbourg ; devant lui, au-dessus de la gare d’un chemin de fer, d’immenses maisons dressaient leurs dix étages criblées de fenêtres… »

SAM_0195.JPGles hautes maisons vues par Jules Verne

 

gare-d-Edimbourg.JPGla gare

 

Jacques et Jonathan arrivent ensuite devant le monument de sir Walter Scott : «  La statue[4]



 

 du grand écrivain, assis dans une attitude pensive, est posée au milieu de la plate-forme inférieure sous la clef d’une voûte ogivale… »

 

 

 



[1] Le cherche midi éditeur, 1989.

[2] Je maintiens l’orthographe de Jules Verne. ;

[3] Je dois ces renseignements à notre ami Ian Thompson que je remercie vivement pour son aide.

[4] Elle est aussi mentionnée dans Mirifiques aventures de Maître Antifer.

statue-w-scott-2.JPG

« […] la figure du célèbre romancier est fine et intelligente. »…

statue w scott 1

 

… Puis arrivent devant «  une rangée de maisons peu élevées presque toutes destinées aux voyageurs sous les noms de Queens’ Hotel, Gibbs’ Royal Hotel, Caledonian Hotel, Campbell’s North British Hotel… »

 

« …entre les jardins s’élèvent l’institution royale, en style grec, et la Galerie nationale en style étrusque. »

institution-royale-et-galerie-nationale.JPGInstitution royale et Galerie nationale

 

galerie-nationale.JPGInstitution royale

 

Comme les personnages dont nous suivons le trajet, nous atteignons  le « bout de Prince’s street, à l’église de Saint-John… »

eglise Saint-John          

 

… puis prenons « sur la gauche par Lothian road…"lothian-road.JPG

lothian-road-2.JPGLothian Road

 

…et atteignons Grass Market : « Cette place servait autrefois de lieu d’exécution… ».

 

 

immeuble-grassmarket.JPG  grassmarket.JPG

 

Je fis remarquer  à mon ami (e) l’aspect abrupt et sauvage du vieux rocher de basalte vert couronné par les constructions du château…

chateau-vu-de-grassmarket.JPG

 

« Les deux amis débouchèrent dans High street auprès de la cathédrale et du palais du Parlement… » (ce qui est un peu omettre l’existence de Victoria street.)

 

High-Street-de-nuit.JPGHigh Street

 

cathedrale.JPGla Cathédrale

 

Parliamant-House.JPGancien palais du Parlement.

 

« … Saint Giles church leur sembla un spécimen assez lourd du gothique saxon ; Parliament House est un monument insignifiant situé à l’angle de la place au milieu de laquelle s’élève la statue, ici une mauvaise statue équestre de Charles II. »

 

socle-de-la-statue-de-Charles-II.JPGStatue équestre dont il ne reste aujourd’hui que le socle…

 

Chapitre XX : tels nos héros, ma femme et moi, cherchons à manger et découvrons « une espèce de coffee-house devant Tron-church… »

coffee-house.JPGL’immeuble occupé aujourd’hui par une pizzéria où Jules Verne et Aristide Hignard se sont « régal(és) de viande froide et d’ale écossaise ».

SAM_0457.JPG

 

tron-church.JPGTron-church est depuis 2008 une église désaffectée.

 

 

 

 

 

 

 



Publié dans complément d'articles

Commenter cet article